N'en jetons presque plus ! Trions, reprenons, détournons.
L'essentiel est presque bien dit et redit, en long, en large...
Reprenons serré, de travers, à travers.
Par les moyens d'avenir du présent. Pour le présent de l'avenir.
(otto karl)

> page d'accueil

2014-11-12

s'ingénier de la vie

Les œuvres de génie ont le pouvoir de représenter crûment le néant des choses, de montrer clairement et de faire ressentir l’inévitable malheur de la vie, d’exprimer les plus terribles désespoirs, et d’être néanmoins une consolation pour une âme supérieure accablée, privée d’illusions, en proie au néant, à l’ennui et au découragement ou exposée aux peines les plus amères et les plus mortifères. En effet, les œuvres de génie consolent toujours, raniment l’enthousiasme et, en évoquant et représentant la mort, elles rendent momentanément à l’âme cette vie qu’elle avait perdue : ce que l’âme contemple dans la réalité l’afflige et la tue, ce qu’elle contemple dans les œuvres de génie qui imitent ou évoquent d’une autre manière la réalité des choses, la réjouit et lui redonne vie.
(G.L.)

2014-11-08

élucider et lu des...

Plus d'un savant très moyen d'aujourd'hui aurait pu devenir un grand homme s'il avait moins lu.
(L.)

Les gens qui ont beaucoup lu font rarement de grandes découvertes. Je ne dis pas cela pour excuser la paresse, car faire des découvertes exige que l'on observe par soi-même beaucoup de choses. Il faut plus voir soi-même que se laisser dire.
(L.)

Le savant qui en somme se contente de « déplacer » des volumes, (...) ce savant finit par perdre complètement la capacité de penser par lui-même. S'il ne remue pas de volumes il ne pense pas. Il répond à une excitation (...) quand il pense, et finalement il se contente de réagir. Le savant dépense toute sa force à approuver et à contredire, à critiquer des choses qui ont été pensées par d'autres que lui – lui-même ne pense plus jamais... L'instinct de défense s'est affaibli chez lui, autrement il se mettrait en garde contre les livres. Le savant est un décadent. J'ai vu de mes propres yeux des natures douées, de disposition abondante et libre, qui, lorsqu'elles ont atteint la trentaine, sont ruinées par la lecture. Elles ressemblent à des allumettes qu'il faut frotter pour qu'elles donnent des étincelles – des « idées ».
(F.N.)

> chapitre : (auto)philosophe

2014-11-01

à compte d'auteurs

... c'est ainsi qu'il faut lire les auteurs : en les résumant pour son propre compte. (J.-F.B.)
Qui lit ainsi est actif et y gagne. (L.)

2014-10-30

génie peut rien – d'autre.

Clausewitz remarque plaisamment : « Quiconque a du génie est tenu d'en faire usage. »
(G.D.)

Quant à moi, (…) j'avoue que je suis encore complètement incapable d'imaginer ce que j'aurais pu faire d'autre, étant ce que je suis.
(G.D.)

Bon qu'à ça.
(S.B.)

Dans la vie on fait ce qu'on peut.
(O.K.)

2014-10-27

pas n'importe qui, quoi

C'est juste que je me refuse à dévouer, à n'importe quel prix, mon énergie à n'importe quoi, pour n'importe qui. (Car dans ce sens-là aussi c'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui.)
(O.K.)

> l'or du temps colonisé
> par micromarxisme